La sécurité pour les opérations au sol est un point essentiel pour les transporteurs aériens. Afin de garantir un niveau élevé, le système de sécurité est régulièrement évalué par des audits. Quelques conseils d’expert pour bien comprendre et organiser la gestion de la sécurité de sa compagnie.

Qu’est-ce qu’un SGS (SMS) ?

Un SGS (Système de gestion de la sécurité) est un processus systématique, explicite et global de gestion des risques inhérents à la sécurité, qui intègre des systèmes d’exploitation et techniques à la gestion de ressources financières et humaines, pour toutes les activités reliées à un exploitant aérien ou au certificat d’un organisme de maintenance agréé.


À quoi sert un (SGS) ?

Un SGS constitue une approche de la sécurité rappelant celle d’une entreprise. À l’instar de tous les systèmes de gestion, celui-ci prévoit l’établissement d’objectifs, la planification et la mesure de la performance. Il s’intéresse à la sécurité organisationnelle plutôt qu’aux préoccupations conventionnelles liées à la santé et sécurité au travail. Le SGS d’une entreprise définit sa façon dont elle entend que la gestion de la sécurité aérienne soit conduite en tant que partie intégrante des activités de gestion commerciale de l’entreprise. Le SGS d’une entreprise est intégré dans la structure même d’une organisation; il devient partie intégrante de sa culture, de la façon dont les employés s’acquittent de leurs fonctions. 

Quelles sont les composantes d’un programme de gestion de la sécurité ?

Les objectifs de sécurité :

  • Énoncé de mission ;
  • But de sécurité ;
  • Mesure de la performance en matière de sécurité ;
  • Politique disciplinaire non punitive.

Exemple :

Objectifs Mesures de la performance en matière de sécurité
Objectifs d’affaires : réduire les coûts Réduire les taux d’assurance
Objectif en matière de sécurité : diminuer le nombre et la gravité des incidents dans les hangars
  • Nombre total des événements
  • Nombre des événements comportant des dommages seulement
  • Nombre d’accident évités de justesse
  • Leçons apprises à partir des analyses d’événement
  • Nombre de plans de mesures correctives élaborés et mis en oeuvres

Comment le mettre en place ?

Pour configurer un SGS (SMS), il faut une cohérence avec les autres systèmes existants dans la compagnie, par exemple en lien avec un SMQ (système de management de la qualité). Aussi le fait qu’un SGS soit utilisé systématiquement dans tous les départements ou services d’une entreprise, il est essentiel d’abolir le travail en silos.

Pour ce faire un SMI (Système de management intégré)  permet de répondre aux diverses exigences à travers un système unique.

Qui le met en place ?

Il est essentiel que la haute direction s’engage à faire tout ce qui est en son pouvoir pour améliorer la sécurité. Il est tout aussi important que tous les employés sentent qu’ils disposent d’un système qui valorise leur contribution et répond à leurs contributions et à leurs idées. Pour y parvenir, tous les employés devraient avoir la possibilité de contribuer à l’élaboration et à la mise en œuvre du SGS.

Comment est contrôlée cette réglementation ?

La surveillance des performances du SGS implique essentiellement une collecte continue (en temps réel) des données de sécurité. Il est également utilisé pour garantir que les principaux objectifs de sécurité sont atteints.

Les personnes clefs sont : 

Cadre de direction responsable du SGS

Le rôle du cadre supérieur responsable dans le SGS de l’aviation est la personne ultimement responsable du SGS. Chaque organisation n’aura qu’un seul responsable. 

Responsable de la sécurité du SGS

Le rôle du gestionnaire de la sécurité du SGS est celui de l’intendant du système de gestion de la sécurité. Outre l’Exécutif responsable, ils ont le plus d’autorité du SGS. 

Conclusion de l’expert : 

Les normes et pratiques recommandées (SARPS) de l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI) figurant à l’annexe 6, partie 2, précisent qu’une exigence de SGS doit être incorporée dans les réglementations nationales de sécurité, de ce fait elles sont incontournables !

Un outil professionnel l’est tout autant pour centraliser vos documents et suivre les actions mises en place afin de respecter cette réglementation. Il vous permettra d’associer les éléments de preuves et mieux vous préparer au passage de l’auditeur !

Découvrir l’application sur la Marketplace BlueKanGo (BlueMarket)

BlueKanGo a développé une application qui intègre les normes d’audits d’audit de sécurité pour les opérations au sol.


Voir l'application